Éclectic production

Menu

LA FRANCE DES GRANDS ESPACES

Réalisé par : Emmanuel Roblin Diffusion : 28 janvier 2015 / France 3 / 110'

Ils sont photographes, scientifiques, guides de montagne et travaillent dans des sites grandioses, des territoires encore sauvages, difficiles d’accès, où la nature prend toute sa dimension. Leurs missions consistent à étudier ou à protéger ces grands paysages de montagne, de littoral ou de forêt qui font la diversité de la France. Dans des panoramas à couper le souffle, ils cherchent à cerner les grands enjeux actuels. Ils nous permettent de voir notre pays autrement et nous éclairent sur l’histoire et l’avenir de nos régions.

François Michel est géologue mais aussi guide de haute montagne. Au cours d’un vol de repérage au-dessus du massif du Mont-Blanc, il nous raconte la formidable histoire des glaciers alpins qui ont façonné le paysage tel que nous le connaissons aujourd’hui. Ce sont les témoins monumentaux des périodes durant lesquelles la moitié de la France était couverte de glace. Mais, aujourd’hui une évidence s’impose : les grands glaciers reculent. Sont-ils condamnés un jour à disparaître ? Et à quel rythme ? En compagnie du glaciologue Luc Moreau et du climatologue Olivier Couach, François Michel remonte la Mer de Glace, le plus célèbre et le plus grand glacier français. Leur destination : le sommet et le Refuge du Requin. En surplomb, au-dessus des séracs à perte de vue, l’équipe vient relever les données de la seule station météo installée en très haute montagne.

Botanistes de l’extrême, Cédric Dentant et Sébastien Lavergne sont les seuls en France à réaliser un inventaire totalement inédit. Ils défient les lois de l’apesanteur pour recueillir des plantes qui poussent, à plus de 4000 mètres, sur les sommets du massif des Ecrins. Ces plantes, rescapées des grandes glaciations, se sont en effet réfugiées au sommet des montagnes. Nous les accompagnons au cours d’une de leurs expéditions sur les arêtes de la Bruyère et de la Grande Ruine. Une aventure vertigineuse, au-dessus des plus beaux panoramas des Hautes-Alpes et de l’Isère. 

Sur le littoral aquitain, entre le bassin d’Arcachon et la pointe de Grave, Delphine Trentacosta s’est lancé un défi. Depuis plusieurs années, elle réalise des clichés aériens le long des 111 kilomètres de plage qui séparent le Cap Ferret de la pointe de Grave, pour réaliser une fresque géante et sensibiliser le public à la fragilité de cette côte. Dans le contexte du réchauffement climatique, de plus en plus de tempêtes attaquent le littoral. Partout, le paysage se transforme. Les maisons sont suspendues au bord des falaises de sable, la forêt est engloutie... En arrière des dunes, l’immense forêt de pin cache parfois de petits paradis préservés. A proximité du lac d’Hourtin : la réserve naturelle de l’étang de Cousseau est un écrin de verdure très peu connu du public. Ce sanctuaire de lande humide est un vestige du temps où la région était encore sauvage. C’est aussi le refuge d’un animal oublié : la vache marine landaise, qui vit les pieds dans l’eau. François Sargos, le conservateur de la réserve a reconstitué un troupeau qui vit en liberté dans les étangs.

En Corse, la forêt conserve un véritable trésor biologique : les pins laricio. Des arbres vieux de 500 ans ! C’est à bord d’un hélicoptère que Franck Richard, biologiste, repère les spécimens les plus impressionnants. Des arbres qui vivent, depuis des centaines d’années, accrochés à la roche, sans terre, dans le vent et dans le froid. Au cœur de la forêt du Fango, classée réserve de biosphère par l’UNESCO, Franck Richard part à l’assaut de ces arbres pour atteindre la canopée où se cache le graal : le secret de longévité de la forêt… Il se trouve dans les aiguilles des pins laricio.