Éclectic production

Menu

AU FIL DE LA DURANCE

Réalisé par : Saléha Gherdane Diffusion : 30 septembre 2015 / France 3 / 110'

Redoutée pour ses crues imprévisibles et dévastatrices, la Durance a longtemps été  considérée comme le fléau de la Provence. Pourtant, depuis la plus haute Antiquité, elle constitue une voie de communication essentielle entre les Alpes et la Méditerranée. 

Jeune géographe à l’Université d’Aix-Marseille, Cécile Miramont survole la vallée de la Durance depuis sa source, au nord de Briançon, jusqu’au sud d’Avignon où elle se jette dans le Rhône. Un voyage de 324 km qui raconte l’histoire tourmentée de la Durance : des glaciers des Alpes qui ont creusé son lit voici plusieurs millions d’années, à son statut de fleuve perdu, en passant par la construction de Serre-Ponçon, un des plus grands barrages d’Europe… 

Premier affluent de la Durance, la Clarée est une rivière aux eaux pures et cristallines. Tout au long de ses 32 km, elle traverse une vallée entièrement préservée, classée site naturel d’exception. Gardiens de refuge, Nadette et Claude Devalle ont restauré un superbe hameau d’alpage, à 2 100 mètres d’altitude au-dessus de Névache. Ils nous font découvrir une région méconnue, à la frontière entre Savoie, France et Italie. Elle abrite des sociétés singulières comme dans la vallée Etroite, un territoire devenu français en 1947 mais dont le cœur est resté italien.

Jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Durance était la route des invasions. Guide du patrimoine, Amélie Baum se passionne pour l’architecture militaire de la vallée de la Durance. Elle nous conduit à Briançon et Mont-Dauphin sur les traces de Vauban, le célèbre architecte militaire de Louis XIV. Au 17e siècle, Vauban y érige d’incroyables fortifications perchées pour dissuader les troupes du royaume de Savoie. Un héritage exceptionnel aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO…

Avec ses 500 km de voies navigables, la Durance et ses affluents sont l’un des hauts lieux des sports d’eaux vives en France. Alexandre Besseau nous emmène naviguer au fil du Guil et de la Durance. L’occasion de découvrir des sites naturels remarquables comme les gorges du Queyras, les célèbres Demoiselles Coiffées des Hautes-Alpes ou la fontaine pétrifiante de Réotier…

Sur les rives de la Durance subsiste encore un patrimoine architectural très riche. Ainsi, le château de Picomtal, au pied du lac de Serre-Ponçon, a joué un rôle décisif dans le contrôle du passage de la rivière. Sharon Halperin et Jacques Peureux ont transformé cette citadelle du 11e siècle en maison d’hôtes. Chaque été, ils y font découvrir la gastronomie de la vallée de la Durance.

Un peu plus au sud, autour de Sisteron, Philippe Bertone se passionne pour la restauration des gypseries provençales. Ces décors en plâtre extrêmement raffinés ont marqué l’architecture de la vallée de la Durance jusqu’au 18e siècle. De l’escalier du château de Volonne, aux appartements privés du château d’Ansouis, le gypse retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse.

Entre Durance et Verdon, le plateau de Valensole est considéré comme le grenier de la Provence. Cette vaste plaine agricole de 800 km² est en réalité l’ancien lit de la Durance, un sol historiquement dédié à la culture de la lavande. Lionel et Benjamin proposent de découvrir une Route de la lavande en vélo électrique. Un itinéraire qui part des basses gorges du Verdon jusqu’aux champs de lavande de Valensole.

Notre voyage au fil de la Durance prend fin à l’Ecole de l’Air de Salon-de-Provence. Depuis 1935, cet établissement unique en France accueille l’élite des officiers de l’Armée de l’air. Tous ont appris à piloter au-dessus de la Durance. Le Général Francis Pollet nous embarque pour une mission de survol de la rivière, entre Luberon et Alpilles. Dans le ciel, nous croisons la Patrouille de France à l’entraînement. Les pilotes nous offrent une vision de la Durance tout à fait inédite.