Éclectic production

Menu

EN BOURGOGNE, ENTRE SAÔNE ET LOIRE

Réalisé par : Lucile Bellanger Diffusion : 16 mars 2016 / France 3 / 110'

Limitée à l’est par la Saône et à l’ouest par la Loire, la Bourgogne vue du ciel apparaît comme une terre de nuances, un paysage de plaines et de vignobles traversé par de nombreux canaux.

C’est à bord d’un avion que commence ce voyage. Jean-François Coulais, géographe, nous fait découvrir le sud de la Bourgogne en remontant le long de la Saône. Tout commence au-dessus de la Roche de Solutré, avant de remonter le cours de la rivière en passant par Mâcon, puis Berzé-la-Ville ou Tournus. Le vol continue ensuite en direction de Beaune puis de Dijon, en traversant les prestigieux vignobles de la « Côte d’Or », pour terminer au-dessus du canal de Bourgogne.

La région a vu naître les grands ordres religieux du Moyen Âge. De la Charité-sur-Loire à l’abbaye de Fontenay, Christophe Voros nous fera découvrir l’histoire des abbayes clunisiennes et cisterciennes qui ont marqué l’histoire de la Bourgogne.

Maître moutardier de la 3e génération, Marc Désarménien possède la plus ancienne moutarderie familiale de Bourgogne encore en activité. Il cherche à réintroduire dans la région la culture de la graine de moutarde qui avait disparu dans les années 1960. Dans le berceau de la moutarde de Bourgogne, en plein cœur de Dijon, Marc a décidé de relancer une petite ligne de production. Aujourd’hui, le chef étoilé William Frachot a décidé de la mettre à l’honneur dans ses menus gastronomiques.

Tantôt impétueuse, tantôt calme, la Loire, au nord de Nevers, dépose du sable et crée une multitude d’îles. Après les crues de l’hiver, les 135 îles de la réserve Val de Loire sont inspectées par Nicolas Pointecouteau, le conservateur. A bord de son canoë, il protège et recense ces espaces naturels : des plus récents, qui n’ont que deux ou trois ans, aux plus anciennes îles, qui ont plus d’un siècle.

Au Creusot, il existe un patrimoine industriel extraordinaire. Cette ville a été marquée par la dynastie Schneider. Ivan Kharaba s’intéresse à ce patrimoine hors du commun et nous fera revivre la saga Schneider au Creusot. Nous découvrons à ses côtés comment cette famille d’industriels a fondé un véritable empire et comment elle a régné sur la vie des Creusotins pendant près d’un siècle et demi.

A bord de vieilles motos bourguignonnes, les motos Terrot, Stéphanie Wahl et son groupe sillonnent régulièrement l’Yonne pour découvrir les sites méconnus de ce département. Elle commence par les guider tout près de la colline de Vézelay pour leur faire découvrir Saint-Père-sous-Vézelay et son étonnante église, puis poursuit en direction du canal du Nivernais, pour finir au nord du département, dans les rues médiévales du village de Noyers-sur-Serein.

Hervé Mouillebouche et Fabrice Cayot sont historiens. Ils consacrent leur temps libre à recenser et étudier les châteaux de Bourgogne. Il en existe près de 3 500. De l’église fortifiée de Chitry-le-Fort au château médiéval de Châteauneuf-en-Auxois, en passant par le majestueux château de Tanlay et l’étonnant d’Ancy-le-Franc, nous découvrirons la diversité de ces châteaux de Bourgogne.

Ludivine Griveau, 37 ans, est le nouveau régisseur du domaine des Hospices de Beaune. C’est la première fois qu’une femme occupe une telle fonction. Elle a en charge de prestigieux crus, reconnus dans le monde entier, qui seront vendus lors de la célèbre vente aux enchères des Hospices de Beaune. Ludivine gère 60 hectares viticoles essentiellement répartis en Côte-d’Or. Depuis le 15e siècle, cet immense domaine s’est bâti grâce aux dons. Ludivine arpente régulièrement ses parcelles dont s’occupent les 23 vignerons du domaine. A quelques mois des vendanges, elle va assister à la récolte d’un autre produit emblématique de la région : le cassis. Elle vient fabriquer de la crème de cassis aux côtés de Sylvain Olivier qui se passionne depuis toujours pour cette baie.

Trois mois plus tard, Ludivine donne le coup d’envoi des vendanges dans les 100 parcelles du domaine. En cuverie, elle surveille la qualité du raisin, puis procède à la vinification et prépare les fûts pour la vente aux enchères des Hospices de Beaune.

Deux mois plus tard, Ludivine nous fait découvrir les coulisses de cette prestigieuse vente. C’est la 155e organisée avec, cette année, le premier millésime élaboré par Ludivine. C’est surtout l’une des plus célèbres manifestations de charité vinicole au monde et un évènement majeur pour la région.