Éclectic

Menu

CRACOVIE ET VARSOVIE, LES PALAIS DE ZYGMUNT III

Réalisé par : Agnieszka Ziarek Diffusion : 15 octobre 2007 / France 5 / 48'

L’aspect actuel du château date principalement de la période du règne de Sigismond 1er Jagellon (1506 – 1548).

Cracovie devient capitale de la Pologne en 1520 et connaît un bel essor artistique et économique, le Wawel est choisi comme résidence royale.

La reine Bona Sforza (femme de Sigismond), fait venir d’Italie des artistes aussi connus que François de Florence ou Bartholomé Berecci dans l’idée de transformer le Wawel en château Renaissance.

Puis certaines salles du palais sont reconstruites à l’époque de transition entre le XVIe et le XVIIe siècle dans le style du premier, baroque.

On y installe des encadrements de portes et des cheminées en marbre, des plafonds aux cadres dorés.

Après le départ de Sigismond III de Cracovie, le Wawel perd sa fonction de résidence royale et commence son déclin.

Suite au troisième partage de la Pologne en 1795, l’ancien château royal devient la caserne des soldats autrichiens et pendant de longues années du XIXe, il remplit cette fonction.

L’armée quitte enfin le Wawel en 1905.

Son départ permet de commencer les travaux de restauration afin de rendre à ce monument toute sa valeur historique.

En 1930, le château fait fonction de demeure officielle du Président de la République.

Pendant la seconde guerre mondiale, le Wawel devient le siège des autorités occupantes du « Général Gouvernement » et la résidence du gouverneur général Hans Frank. Presque immédiatement après la libération, on reconstitue le musée.

Dans les années 60, il prend une forme semblable à celle d’aujourd’hui.

En 1992, un vaste programme de travaux de restauration et de conservation est lancé aussi bien dans le château royal que dans la cathédrale située dans son voisinage.

Aujourd’hui, le château royal du Wawel est un musée qui a le caractère de résidence historique.

 

Sigismond 1er Jagellon

(1467-1548)

 

Fils du roi Casimir IV, Sigismond succède sur le trône à son frère Alexandre. Il combat le pouvoir grandissant de la petite noblesse, préférant s’allier aux magnats (haute noblesse) auxquels il permet d’exercer une domination plus importante sur la paysannerie. Á partir de 1507, il mène une série de guerres contre Vassili III, grand-prince de Moscou ; il perd Smolensk mais parvient à ses prétentions au trône de Hongrie en faveur des Habsbourg, maison régnant sur l’Autriche, qui, en contrepartie, abandonnent leurs revendications sur la Pologne.

En 1525, il accorde à Albert de Brandebourg, grand maître de l’ordre des chevaliers teutoniques, le titre de duc héréditaire ; en échange, celui-ci reconnaît la suzeraineté de Sigismond sur la Prusse orientale.

L’année suivante, il rattache le duché de Mazovie au royaume polonais.

Protecteur des arts, Sigismond fait décorer la cathédrale et le palais de Cracovie dans le style italien ; sous son règne, la ville devient un haut lieu de la Renaissance.