Éclectic production

Menu

LES ALPES CÔTÉ SUD

Réalisé par : Myriam Elhadad Diffusion : 11 octobre 2017/ France 3 / 110'

Des Racines et des Ailes - Passion Patrimoine

Les Alpes du Sud sont une terre de transition. Entre la vallée de l’Ubaye, cernée de hauts sommets, et la vallée de la Roya et ses églises baroques, elles racontent l’histoire d’un territoire qui a toujours eu plusieurs visages. Longtemps zone frontière entre la France et l’Italie, ces vallées regorgent de forts et de villages perchés qui témoignent d’un temps où les habitants se réfugiaient sur les hauteurs. Aujourd’hui, cette région s’appuie sur ses richesses historiques et ses paysages spectaculaires pour mieux se faire connaitre.

Entre mer et montagne, notre parcours au cœur des Alpes du Sud commence par un survol d’un Parc naturel régional encore peu connu : celui des Préalpes d’Azur. Clues entaillées par l’eau et modelées par l’érosion, villages perchés, plateaux lunaires… Le parc présente une mosaïque de paysages sauvages.

C’est à moto que Philippe Thomassin, historien de la région, part à la découverte du « petit Colorado niçois ». Sur l’une des routes les plus vertigineuses du département, il sillonne les gorges de Daluis et les gorges du Cians, surnommées « les terres rouges ». Ces vallées sont ponctuées de petits villages qui racontent l’histoire mouvementée de la région, partagée pendant longtemps entre royaume de France et duché de Savoie. Clou du parcours : la citadelle d’Entrevaux. Perchée à 150 mètres de hauteur, elle a été entièrement réaménagée par Vauban et réhabilitée par les habitants de la cité.

Un peu plus loin, Gabrielle Auger a eu le coup de cœur pour une maison insolite, construite contre un énorme bloc de pierre. Elle vit à Annot, un village dominé par une barre de grès qui cache de mystérieux abris naturels. Annot est aussi traversée par une ligne ferroviaire emblématique de la région, celle du Train des Pignes. José Banaudo a fait partie de ceux qui se sont battus pour conserver cette ligne. A bord du train, il raconte l’extraordinaire épopée de la construction de cette voie centenaire qui permet de rallier les villages isolés des Alpes du Sud.

Pendant des siècles, le Pays du Verdon a été marqué par l’une des plus illustres familles de la région : les Castellane. Aujourd’hui, Fabienne Gallice, historienne, part sur les traces de cette dynastie qui a laissé des trésors comme l’escalier en gypse de l’hôtel de Mazan, à Riez, en cours de réhabilitation ou les extraordinaires décors de plâtre du château de la Verdière, ancienne forteresse des Castellane. Ces décors ont été sauvés grâce à Frédéric Champavère, un passionné, qui a restauré l’ensemble du château, l’un des plus grands de Provence.

Au nord des Alpes-de-Haute-Provence s’ouvre la vallée de l’Ubaye, une vallée isolée et sauvage qui a gardé sa tradition pastorale. Des dizaines de bergers viennent de toute la Provence ici chaque été. A Barcelonnette, la capitale de la vallée, Hélène Homps préserve un patrimoine unique : des maisons somptueuses qui témoignent d’une épopée humaine hors du commun : celle des « Mexicains », des entrepreneurs de la vallée partis faire fortune au Mexique…

Notre périple se termine sur l’ancienne route du sel, qui reliait pendant des siècles le Piémont italien à la Méditerranée. Depuis le col de Tende, nous découvrons cette voie commerciale historique avec Isabelle Osché, tombée amoureuse de ce territoire il y a une trentaine d’années. La route a été une importante voie de diffusion de l’art baroque entre l’Italie et la France : fresques pré-Renaissance, façades sculptées, églises baroques… le patrimoine de cette région est d’une richesse inégalable.