Éclectic production

Menu

DU GARD A L'ARDÈCHE

Réalisé par : Emmanuel Roblin Diffusion : 1er mai 2013 / France 3 / 110'

Moins connus que la Drôme, le Vaucluse ou le Var, le Gard et l’Ardèche sentent, eux aussi, le thym, la lavande, les oliviers et les vacances… Entre plaines et garrigues, falaises et plateaux, ces deux départements offrent une étonnante variété de paysages et un patrimoine d’une richesse exceptionnelle. 

A 40 et 38 ans, Pascal et Sonia Sabatier sont l’âme du vieil aqueduc et lui dédient toute leur vie. Lui travaille comme responsable de la propreté du site, elle comme guide. Ils vont nous emmener faire un voyage loin des sentiers battus à la découverte de l’aqueduc qui reliait Uzès et Nîmes et dont le pont du Gard n’est en fait qu’un vestige.

En amont du pont du Gard, un site spectaculaire, les gorges du Gardon. Cet espace naturel abrite des dizaines d’essences rares qu’il faut protéger de l’invasion des figuiers de barbaries et des grands rapaces comme le vautour percnoptère dont il ne reste plus qu’un seul couple dans la région. Nous découvrons ces trésors avec Elodie Appessetche et Thibaut Clémencet, des éco-gardes du syndicat mixte qui gère le site. Plus tard, nous retrouvons aussi Gilles Larnac, un naturaliste qui voue une passion à un autre animal emblématique et endémique des gorges du Gardon : le castor.

Le voyage se poursuit à la découverte d’Uzès, un joyau médiéval, l’une des plus belles villes du Languedoc. Au centre de la cité trône le palais ducal, le plus ancien duché de France que Jacques de Crussol, le 17ème duc d’Uzès, veut faire partager. Mais Uzès, c’est aussi l’un des plus vieux secteurs sauvegardés de France qui abrite un patrimoine d’une richesse exceptionnelle : la cathédrale Saint Théodorit, de nombreux hôtels particuliers et sa fameuse place aux Herbes où se tient deux fois par semaine un marché haut en couleurs.

Le Gard abrite aussi des vestiges d’un autre temps : les capitelles. Des abris de pierre sèche que les bergers construisaient autrefois dans la garrigue. Aujourd’hui, ce savoir-faire unique est en passe de disparaître. Pour le perpétuer, Maurice Roustan, un maçon à la retraite, et ses amis de la confrérie des bâtisseurs de pierre sèche se sont lancés un défi : construire une capitelle à la façon des anciens.

Ce patrimoine rural, on en trouve de nombreuses traces en Ardèche méridionale. Et plus précisément à Labeaume, un village qui abrite un patrimoine étonnant : des jardins suspendus, aménagés le long d’une falaise. Aujourd’hui, une association les réhabilite. Avec l’un de ses membres, Jean-Claude Fialon, nous allons vivre la grande campagne de débroussaillage qu’ils organisent chaque année pour les mettre en valeur.

Pendant des siècles, les ardéchois ont aussi terrassé les montagnes pour cultiver les châtaignes C’est pour préserver ce paysage qu’a été créé le parc naturel régional des Monts d’Ardèche. Depuis, les castaneïculteurs, les cultivateurs de châtaignes, ont retrouvé les gestes de leurs ancêtres. Parmi eux, Alexandre Romeyer, un jeune homme de 39 ans installé depuis avril 2008 à Valgorge.

Un peu plus loin, à une quarantaine de kilomètres, dans la vallée de l’Eyrieux, un couple de passionnés, Béatrice et Gérard Barras ont racheté en 1976 un ancien atelier de moulinage qu’ils ont transformé en filature. Leur but : donner une seconde vie aux laines ardéchoises. Aujourd’hui, le pari est gagné. Ardelaine, la société qu’ils ont crée, emploie plus de 40 personnes et distribue ses produits dans la France entière.

L’Ardèche, ce n’est pas seulement des falaises de calcaire et des hauts plateaux. Ici, la nature a façonné de véritables cathédrales souterraines. Comme l’Aven d’Orgnac, une grotte d’une richesse exceptionnelle classée Grand Site de France depuis 2004. En compagnie de Stéphane Tocino, un spéléologue de 38 ans, nous partons à la découverte de ce monde souterrain féerique et mystérieux, témoin du formidable travail de l’eau pendant des millions d’années.

Nous retournons ensuite dans le Gard, direction la petite Camargue et la réserve naturelle du Régionale du Scamandre. Ce sanctuaire de la biodiversité accueille chaque année des centaines d’ibis falcinelles et abrite aujourd’hui une des plus des plus grandes colonies de hérons arboricoles d’Europe. Une colonie sous la haute surveillance de Jeremiah Petit, le conservateur, et de ses équipes.

Pour la dernière étape de notre voyage, nous retournons au pont du Gard en compagnie de Christophe Berthonneau, le directeur artistique du groupe F, une société spécialisée dans la pyrotechnie. Le temps de la préparation d’un spectacle, nous suivons Christophe dans les coulisses de l’événement qu’il prépare avant d’assister à la première de sa nouvelle création. Une création qui métamorphose littéralement le vieux géant de pierre.

Du Gard à l’Ardèche, un voyage exceptionnel  au cœur de sites spectaculaires et d’une nature sauvage et préservée.