Éclectic

Menu

COMBAS, SANS LIMITE

Réalisé par : Olivier Kowalski Diffusion : 19 avril 2012 / France 5 / 52'

En février 2012 s’ouvre au Musée d’Art Contemporain de Lyon la première rétrospective de l’œuvre de Robert Combas : plus de 600 tableaux de toutes dimensions répartis sur 3000 m2.

A 55 ans Robert Combas est un peintre mondialement connu.
Il est à l’origine du courant de la « Figuration Libre » qui dans les années 80 désacralisait l’art et revendiquait pour la peinture ce que le mouvement punk affirmait pour la musique : tout le monde peut être un artiste.
L’art de rue contre l’establishment.
Poursuivant cette attitude provocante dans son travail personnel, Il se confronte à tous les défis artistiques : peinture, sculpture, musique, cinéma font partie de son travail et lui permettent de développer son imaginaire sur tous les supports.

Pour la première fois, il a accepté qu’une caméra le suive de près dans sa création permanente.
Sur plus d’une année nous avons accompagné l’artiste chez lui et dans son atelier pendant toute la préparation et l’installation de cette exposition exceptionnelle.

Nous avons suivi Robert Combas dans l’action : sa vie est peinture et sa peinture est vie, Robert Combas croque le monde, il le mâche et le recrache en miettes. Dans son univers parallèle on se tue mais ne meurt pas, l’amour et le sexe côtoient la guerre et la violence.

Robert Combas, exorcise les drames de l’histoire en les interprétant de son écriture poétique et humoristique, il décrypte le monde, l’embellit ou le noircit à sa guise, il nous emmène dans une incroyable aventure colorée et musicale.

En février 2012 s’ouvre au Musée d’Art Contemporain de Lyon la première rétrospective de l’œuvre de Robert Combas : plus de 600 tableaux de toutes dimensions répartis sur 3000 m2.

A 55 ans Robert Combas est un peintre mondialement connu.
Il est à l’origine du courant de la « Figuration Libre » qui dans les années 80 désacralisait l’art et revendiquait pour la peinture ce que le mouvement punk affirmait pour la musique : tout le monde peut être un artiste.
L’art de rue contre l’establishment.
Poursuivant cette attitude provocante dans son travail personnel, Il se confronte à tous les défis artistiques : peinture, sculpture, musique, cinéma font partie de son travail et lui permettent de développer son imaginaire sur tous les supports.

Pour la première fois, il a accepté qu’une caméra le suive de près dans sa création permanente.
Sur plus d’une année nous avons accompagné l’artiste chez lui et dans son atelier pendant toute la préparation et l’installation de cette exposition exceptionnelle.

Nous avons suivi Robert Combas dans l’action : sa vie est peinture et sa peinture est vie, Robert Combas croque le monde, il le mâche et le recrache en miettes. Dans son univers parallèle on se tue mais ne meurt pas, l’amour et le sexe côtoient la guerre et la violence.

Robert Combas, exorcise les drames de l’histoire en les interprétant de son écriture poétique et humoristique, il décrypte le monde, l’embellit ou le noircit à sa guise, il nous emmène dans une incroyable aventure colorée et musicale.

En février 2012 s’ouvre au Musée d’Art Contemporain de Lyon la première rétrospective de l’œuvre de Robert Combas : plus de 600 tableaux de toutes dimensions répartis sur 3000 m2.

A 55 ans Robert Combas est un peintre mondialement connu.
Il est à l’origine du courant de la « Figuration Libre » qui dans les années 80 désacralisait l’art et revendiquait pour la peinture ce que le mouvement punk affirmait pour la musique : tout le monde peut être un artiste.
L’art de rue contre l’establishment.
Poursuivant cette attitude provocante dans son travail personnel, Il se confronte à tous les défis artistiques : peinture, sculpture, musique, cinéma font partie de son travail et lui permettent de développer son imaginaire sur tous les supports.

Pour la première fois, il a accepté qu’une caméra le suive de près dans sa création permanente.
Sur plus d’une année nous avons accompagné l’artiste chez lui et dans son atelier pendant toute la préparation et l’installation de cette exposition exceptionnelle.

Nous avons suivi Robert Combas dans l’action : sa vie est peinture et sa peinture est vie, Robert Combas croque le monde, il le mâche et le recrache en miettes. Dans son univers parallèle on se tue mais ne meurt pas, l’amour et le sexe côtoient la guerre et la violence.

Robert Combas, exorcise les drames de l’histoire en les interprétant de son écriture poétique et humoristique, il décrypte le monde, l’embellit ou le noircit à sa guise, il nous emmène dans une incroyable aventure colorée et musicale.