Éclectic production

Menu

PASSION PROVENCE

Réalisé par : Saleha Gherdane Diffusion : 10 juin 2009 / France 3 / 110'

Des dentelles de Mont Mirail aux hauts plateaux du Contadour, des Gorges du Verdon au Massif de l’Esterel, la Provence regorge de sites naturels fabuleux et encore méconnus. Loin des sentiers battus, « Passion Provence » nous emmène à la découverte de ces véritables trésors cachés. Roger Bouvier est un amoureux des murs en pierre sèche, un élément architectural très fort des paysages provençaux. Son idée ? La pierre sèche est un formidable atout pour le renouveau économique de sa région. Alors, avec son association, il transmet les techniques de construction des anciens murailleurs à de jeunes bénévoles venus de toute l’Europe. Ensemble, ils tentent de sauver les plus beaux témoignages de cet art pastoral.  Ils ont même imaginé une route de la pierre sèche ! Elle démarre au pied du Mont Ventoux et traverse les villages perchés des Monts de Vaucluse et les dentelles de Mont Mirail jusqu’à la montagne de Lures. C’est en Haute Provence que Roger nous fait découvrir les magnifiques bergeries en pierre sèche et les villages en ruine que son association ne cesse de remonter. Cet itinéraire nous permet de goûter toutes les saveurs de la Provence car la pierre sèche est indispensable à la culture des oliviers, de la lavande mais aussi du safran. Emprunter à leur côté la route de la pierre sèche, c’est partir à la découverte d’une Provence secrète, rude et authentique.

Laurent Marsol est le gardien des forêts du Var. Il veille sur un patrimoine inestimable. La plus vaste forêt naturelle de France ! Et ces forêts ont des noms magiques : Esterel, Ste Baume, Massif des Maures…Pourtant ce patrimoine est lourdement menacé car chaque été, des milliers d’hectares de forêt provençale partent en fumée. Principalement à cause de la négligence des hommes.

C’est pourquoi Laurent Marsol dirige une défense de l’environnement au sein de l’Office National des Forêts. Hiver comme été, il lutte pour préserver cet espace naturel remarquable. Enquêtes sur les incendies, patrouilles de prévention, chasses aux actes de malveillance et aux touristes imprudents. Mais ce jeune ingénieur tente également d’appliquer une gestion durable de la forêt. En trouvant des débouchés pour le bois brûlé par les feux ou en reboisant avec des espèces plus résistantes. Sans ces incendies à répétition, à quoi ressemblerait la forêt méditerranéenne ? Pour le savoir, direction le massif de la Ste Baume. Ici, pas de pins parasol comme dans le reste du département mais on peut y admirer des chênes verts de 35 mètres de haut, du houx, des fougères…C’est une légende qui a permis de préserver la forêt des incendies. La légende de Marie-Madeleine qui vécut dans cette forêt en ermite pendant 30 ans. Aujourd’hui, c’est une réserve biologique intégrale, le seul témoignage de la forêt primaire méridionale.